Prêt à taux 0%

Le prêt à taux zéro renforcé (PTZ+) est réservé aux personnes qui souhaitent acquérir leur première résidence principale.

Ce logement doit être neuf, mais peut cependant être ancien à condition qu’il soit vendu par un bailleur social à ses occupants.

Le PTZ+ complète d’autres prêts et ne peut pas financer plus de la moitié de l’achat du logement.

Il ne peut y avoir qu’une seule demande de PTZ+ par ménage.

Lire la suite

Simulez votre mensualité

Vous avez trouvé votre maison ou votre appartement et cherchez maintenant un moyen pour le financer, Globalis Patrimoine passe en revue les méthodes pour financer votre projet.

Lire la suite...

Aquisition

Bien préparer son budget pour acheter dans l'immobilier

Avant de vous lancer dans une acquisition immobilière, prenez-le temps d'évaluer précisément votre budget. Vous devez tout d'abord définir le montant de votre apport personnel, en vous renseignant pour savoir si vous pouvez bénéficier de prêts aidés, ce qui vous permettra de plus de réduire le coût total de votre crédit. Ensuite, avec l'aide de notre agence Globalis Patrimoine, vous allez pouvoir définir le montant que vous pouvez emprunter. Ce qui définira le montant du bien que vous pourrez acquérir.

Définissez le montant de votre apport personnel

Commencez par faire le tour de vos économies : vérifiez si vos placements (livret d'épargne, PEL/CEL, livret A, épargne salariale, PEA, etc.) sont bloqués ou non, et quelles sommes sont disponibles. Pour cela, consultez l'ensemble des relevés bancaires communiqués par la banque. N'hésitez pas à faire le point avec votre banquier : certains placements (épargne entreprise par exemple) sont déblocables dans le cas de l'acquisition d'une résidence principale.

Ensuite, vérifiez si vous pouvez ou non bénéficier de prêts aidés :

  • le prêt à taux zéro, dont le montant est doublé dans le neuf jusqu'au 30 juin 2010,
  • le prêt à l'accession sociale,
  • le prêt conventionné,
  • le prêt 1 % logement,
  • le prêt PEL/CEL,
  • les prêts bonifiés des collectivités locales (régions, villes ou départements), etc.

Généralement réservés aux primo-accédants, ces prêts sont le plus souvent octroyés sous conditions de ressources et de localisation du bien : prenez le temps de vous renseigner, car vous pouvez réalisez de grosses économies. Ils bénéficient d'un taux faible ou nul (comme le prêt à taux zéro) et de conditions de remboursement avantageuses pour les emprunteurs modestes.

Enfin, faites le total de toutes ces sommes pour savoir quel est le montant de votre apport personnel. Pour vous constituer un bon dossier de demande de prêt, il faut pouvoir disposer d'un apport personnel équivalent aux frais de notaire, plus 10 % minimum du prix du bien que vous souhaitez acquérir. Plus le montant de votre apport est important, meilleures sont vos conditions de crédit.

Calculez votre capacité d'endettement

Vous devez définir quel montant de mensualité votre budget va pouvoir supporter chaque mois ; de là, vous pourrez connaître votre capacité d'emprunt, c'est-à-dire le montant de prêt que vous pourrez obtenir. La règle des banques est simple : pour souscrire un prêt immobilier, sachez que vos mensualités de remboursement ne doivent pas dépasser 33 % de vos revenus mensuels. Ainsi, si vous percevez 3 000 euros/mois, vous ne pouvez rembourser plus de 1 000 euros/mois.

Etablissez la totalité des revenus annuels du ou des acquéreurs, si vous achetez à deux : salaires nets, revenus fonciers, pensions alimentaires, etc., sauf les allocations familiales. Ensuite, retranchez vos charges : remboursements de prêt personnels, crédits à la consommation, revolving, etc. Enfin, divisez le total obtenu par 12, puis multipliez le résultat obtenu par le taux d'endettement, soit 33 % : vous obtenez ainsi votre capacité d'emprunt mensuelle.

Prenez en compte les frais

Lors d'une acquisition immobilière, de nombreux frais vont jalonner votre parcours :

  • la commission de l'agent immobilier, si vous passer par son intermédiaire,
  • les frais bancaires ou de courtages, facturés par la banque et/ou le courtier pour votre prêt immobilier,
  • les frais d'assurance, pour l'assurance de prêt que vous devrez souscrire en même temps que votre crédit immobilier,
  • les frais de notaire, appellation courante mais impropre qui désigne essentiellement les droits de mutation que vous devrez verser à l'Etat et aux collectivités locales par l'entremise de votre notaire,
  • les frais accessoires type déménagement ou travaux.

Une fois tous ces éléments en main, vous pourrez rechercher un bien immobilier qui correspond à votre budget. Sachez que si vous avez déjà des crédits en cours (prêt personnel, crédit à la consommation, crédit revolving, etc.), votre courtier en patrimoine pourra vous proposer d'effectuer un rachat de crédits pour pouvoir mettre en place votre crédit immobilier. Et n'oubliez pas de vous prévoir une petite marge de manœuvre pour faire face à d'éventuels imprévus budgétaires.

Obtenir votre crédit immobilier

Astuce > les clauses les plus importantes à analyser dans une offre de prêt sont :

  • le taux d'intérêt (fixe ou variable), son mode de calcul, les limitations à la hausse dans le cas d'un taux révisable,
  • les pénalités de remboursement anticipé et leur suppression éventuelle,
  • la modularité (possibilité de suspendre certaines mensualités ou de faire varier leur montant),
  • l'assurance et la possibilité de bénéficier d'une délégation d'assurance,
  • les garanties demandées (cautionnement, hypothèque ou privilège de prêteur sur deniers).

Les éléments pris en compte par les banques pour évaluer une demande de prêt immobilier

Les établissements bancaires vont passer au crible votre demande de crédit immobilier afin de s'assurer de votre capacité de remboursement. De nombreux éléments vont entrer en compte dans l'évaluation de votre demande de prêt immobilier, notamment :

  • la stabilité et l'ancienneté professionnelle,
  • le montant de l'apport personnel,
  • la capacité de remboursement mensuelle,
  • le taux d'endettement, pour ceux qui ont déjà des crédits en cours,
  • et le projet immobilier envisagé.

Les principales caractéristiques d'un prêt immobilier

Un prêt immobilier se caractérise notamment par son montant et les conditions (taux, durée, etc.) dans lesquelles cette somme doit être remboursée.

Bon à savoir :

Le taux d'intérêt est basé sur un taux de référence, auquel s'ajoutent la prime de risque et la marge de la banque :

  • pour les prêts à taux fixe
  • pour les prêts à taux variable

Le taux de votre crédit immobilier peut être fixe ou variable :

  • un prêt à taux fixe est un prêt dont le taux est fixé dès l'origine et reste identique pendant toute la durée du prêt ; ses mensualités restent constantes pendant toute la durée de remboursement ;
  • un prêt à taux révisable suit l'évolution de l'indice financier sur lequel il est indexé, à la hausse comme à la baisse. On parle de prêt capé, lorsque les variations sont limitées à la hausse comme à la baisse, et de prêt non capé quand ces limitations ne sont pas définies.

Un prêt à taux variable ou révisable est légèrement moins cher en taux de départ, mais le risque existe que le taux augmente et devienne supérieur au prêt à taux fixe. Les mensualités du prêt à taux variable ou révisable seront revues périodiquement, généralement à la date anniversaire de la signature du prêt, selon l'indice retenu.

Un prêt immobilier est modulable lorsque son taux est fixe mais dont les mensualités sont modulables, ce qui permet d'augmenter ou de diminuer le montant des mensualités en fonction de la hausse ou de la baisse des vos revenus, et ce pendant toute la durée du prêt. Il est possible soit de suspendre momentanément (quelques mois) le remboursement des mensualités qui reprendra à l'issue de la période d'interruption en rallongeant la durée initiale du prêt d'autant ; soit d'augmenter le montant des mensualités (de 20 % à 30 % en général) afin de raccourcir la durée du prêt.

Les pénalités ou indemnités de remboursement anticipé

Si vous remboursez votre prêt immobilier plus tôt que prévu, par anticipation, les banques incluent dans les contrats de prêt des pénalités ou indemnités de remboursement anticipé : en remboursant le prêt plutôt, vous ne payez plus les intérêts prévus initialement ; du coup, pour se « dédommager », les banques ont mis en place des pénalités. Le législateur est intervenu pour encadrer cette pratique : les pénalités ou indemnités de remboursement anticipé ne peuvent excéder la valeur d'un semestre d'intérêts sur le capital remboursé, sans pouvoir dépasser 3 % du capital restant dû (article R. 312-2 du Code de la consommation).

Attention : Pour les contrats conclus après le 30 juin 1999, aucune indemnité n'est due lorsque le remboursement est motivé par la vente du bien immobilier suite à un changement du lieu d'activité professionnelle, par le décès ou la cessation forcée de l'activité professionnelle de l'emprunteur ou de son conjoint.

Les pénalités ou indemnités de remboursement anticipé peuvent faire l'objet d'une négociation afin d'en être exonéré. Certaines banques refusent néanmoins d'accorder cet avantage en cas de rachat de crédits avec un autre établissement bancaire.

L'offre de prêt

Lors de votre rendez-vous dans nos locaux, n'oubliez pas d'apporter les justificatifs nécessaires. Ces documents sont indispensables pour que la banque puisse faire une offre qui l'engage juridiquement. En cas d'emprunt avec un Co-emprunteur, le Co-emprunteur devra aussi fournir les mêmes documents que l'emprunteur.

Astuce : Faites une copie de tous vos justificatifs et prenez soin de garder à porter de main vos originaux, vous gagnerez du temps. En effet, certains établissements souhaitent consulter les documents originaux pour certifier les copies que vous leur remettez.

Pour effectuer une demande de prêt immobilier auprès des banques, il vous faudra vous munir des pièces justificatives suivantes :

  • le compromis de vente ou la promesse de vente si vous achetez dans l'ancien, ou le contrat de réservation si vous achetez dans le neuf,
  • en cas de construction, les devis des entrepreneurs et le compromis de vente ou la promesse de vente du terrain s'il y a lieu,
  • les 3 derniers bulletins de salaire pur les salariés ou les documents justifiant de votre activité libérale, artisanale ou commerçante le cas échéant)
  • une photocopie de la carte nationale d'identité et du livret de famille,
  • un justificatif de domicile actuel (facture EDF ou France Télécom par exemple) de moins de trois mois,
  • les relevés de compte justifiant votre apport personnel,
  • les échéanciers de vos prêts en cours (prêts personnels, crédits à la consommation, etc.),
  • la déclaration ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) et le(s) titre(s) de propriété des biens le cas échant.

L'offre de prêt est un document juridique, défini par le droit bancaire, qui définit les obligations du prêteur et de l'emprunteur : montant, taux, durée, conditions d'assurance, modalités de remboursement, obligations et interdictions réciproques, etc. À partir du moment où ces conditions sont acceptées par les deux parties, l'offre de prêt se transforme en contrat de prêt.

L'offre de prêt est une étape obligatoire et préalable à la mise à disposition des fonds. Elle doit être envoyée en triple exemplaire par courrier à l'emprunteur, qui bénéficie d'un délai de réflexion minimum de 10 jours et maximum de 30 jours, avant de l'accepter par retour de courrier. Si vous acceptez l'offre préalable dans les délais légaux (10 jours minimum, 30 jours maximum), la banque ne peut pas revenir sur son offre. Les fonds seront débloqués chez le notaire le jour de la signature de l'acte authentique de vente.

Le rachat de crédit a de nombreux avantages. Grâce à nous, allongez la durée de votre remboursement et obtenez ainsi des mensualités moins lourdes. Obtenez le meilleur taux ! Nous renégocions vos crédits et adaptons vos mensualités à vos revenus.

Lire la suite...

Rachat de prêt

En quoi consiste un rachat de crédits ?

Le rachat de crédits, qu’il s’agisse d’un rachat de crédit immobilier, d’un rachat de crédit consommation ou encore d’un rachat de crédit global, est une opération bancaire privée consistant à consolider toute sorte de crédits ( yc familiaux et patronaux ) au moyen d’un prêt amortissable sur une durée plus respectueuse des revenus de l’emprunteur compte tenu d’un taux d’effort mensuel raisonnable.

En clair, vous souscrivez un crédit classique dont le montant vous permet de rembourser par anticipation tout ou partie de vos crédits en cours, de combler votre découvert bancaire, de solder toutes vos autres dettes et même de financer un projet, et dont la mensualité, grâce à un taux bas et à une durée adaptée, ne dépasse pas le tiers de vos revenus mensuels environ. Vous pouvez en effet racheter, outre vos crédits, toutes sortes de dettes et obtenir de la trésorerie pour financer un projet qui vous tient à cœur, par exemple.

Quels sont les avantages d’un rachat de prêts ?

  • Il vous permet d’obtenir immédiatement une réduction de vos mensualités, de quoi retrouver sérénité et joie de vivre !
  • Il vous permet de solder toutes vos dettes et de repartir du bon pied.
  • Il vous permet de financer un projet sans débourser davantage chaque mois.
  • Le rachat de crédit immobilier vous permet de mobiliser votre patrimoine immobilisé et, par exemple, d’aider des enfants à s’installer dans la vie active, sans perdre la propriété des biens donnés en gage dans ce but.
  • Il vous fait bénéficier de taux qui sont généralement très inférieurs à ceux de vos crédits en cours.
  • Il vous fait bénéficier, selon votre volonté, d’une assurance couvrant l’intégralité de la somme empruntée à un coût sensiblement moindre que ceux des assurances multiples garantissant, en tout ou en partie seulement, vos anciens crédits.
  • Il facilite la gestion de votre budget : vous n’avez plus qu’un seul prêt, une seule mensualité et un seul interlocuteur.
  • Il n’impose pas l’ouverture d’un nouveau compte bancaire et vous n’avez pas à changer de banque.
  • Il n’entraîne aucun fichage auprès de la Banque de France : c’est un crédit classique.

A qui s’adresse un rachat de crédits ?

Aux personnes physiques (YC PAR L’INTERFACE D’UNE SCI FAMILIALE) :

  • Propriétaires (ou accédants)
  • Non propriétaires (locataires, bénéficiaires d’un logement de fonction, hébergées à titre gratuit)

Qui :

  • Souffrent d’un endettement excessif et qui veulent retrouver à la fois la maîtrise de leur budget et du pouvoir d’achat pour vivre mieux en profitant à nouveau de l’argent qu’ils gagnent;
  • Ne sont pas excessivement endettées et qui ne veulent surtout pas le devenir ! Le rachat de crédit leur permet précisément de financer un projet sans augmenter leur charge de remboursement mensuel de crédit.

Et disposent de revenus suffisants.

De quelles garanties je bénéficie ?

  • De toutes les garanties prévues par la loi (Code Monétaire et Financier & Code de la Consommation) et, notamment, pour le rachat de crédit immobilier d’un délai de réflexion de dix jours à compter de la réception de l’offre préalable de rachat de crédit.
  • Si Globalis Patrimoine ne parvenait pas à vous obtenir le rachat de crédit dont vous lui avez confié la recherche ou si, tant bien même qu’il vous l’avait trouvé, vous y renonciez pour quelque raison que ce soit avant de signer l’offre préalable, vous ne lui devriez absolument rien.
  • Les fonds ne transitent jamais par les comptes bancaires de Globalis Patrimoine.
  • Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. La commission d’intermédiation de Globalis Patrimoine, préalablement convenue et incluse dans le montant du rachat de crédit, ne lui est versée – par l’établissement prêteur, qu’après ratification de l’offre préalable, s’il y a lieu (pour le rachat de crédit hypothécaire) ratification de l’acte authentique, et mise à disposition des fonds.

En achetant un appartement neuf ou une maison neuve pour les louer, je réalise un investissement immobilier avantageux, à plus d’un titre. Explications.

Lire la suite...

Investissement locatif

Je réalise un investissement rentable pour aujourd’hui et pour demain

  • Je me constitue un patrimoine immobilier En percevant un loyer tous les mois, vous vous constituez des revenus complémentaires réguliers pour l’avenir, notamment pour votre retraite. Vous créez également un patrimoine à transmettre à vos héritiers. De plus, les loyers peuvent rembourser tout ou partie de vos mensualités d’emprunt.
  • Je profite de conditions d’acquisition avantageuse. Lors de l’achat d’un bien immobilier neuf, vous bénéficiez de nombreux avantages financiers. Les frais sont réduits; ils s'élèvent environ à 3 à 4 % du prix du bien neuf au lieu de 7 à 8 % dans l’ancien. De plus, certaines communes exonèrent totalement ou partiellement les constructions neuves de la taxe foncière, pendant 2 ans.
  • Les taux d’intérêts des prêts immobiliers restent intéressants. Acheter maintenant, c’est réaliser un investissement rentable et sûr à long terme.

Je réalise un placement dans la durée

Une grande part de la demande locative reste insatisfaite. De plus, Bouygues Immobilier sélectionne les sites de ses programmes en étant très attentif à leur potentiel locatif : vous trouverez aisément vos locataires.

Votre bien immobilier neuf répond à des normes strictes en matière d’isolation, de performance énergétique, de confort, de qualité et de sécurité. Idéal pour séduire les locataires !

Votre logement bénéficie de garanties légales qui prennent effet à compter de la date de réception des ouvrages par Bouygues Immobilier : la garantie de parfait achèvement, la garantie de bon fonctionnement et la garantie décennale. Chaque garantie porte sur une durée et un domaine précis. De plus, Bouygues Immobilier souscrit une assurance dommages ouvrage. Vous êtes ainsi remboursé rapidement en cas de sinistre, sans avoir à attendre une éventuelle décision de justice. L’assurance dommages-ouvrage inclut tous les désordres couverts par la garantie de bon fonctionnement et la garantie décennale.

Je bénéficie d’une fiscalité avantageuse et de dispositifs de défiscalisation

Acheter un appartement neuf ou une maison neuve et louer ce bien vous donne droit à certains avantages fiscaux :

  • vous tirez parti des déductions fiscales en vigueur dans le régime général d’imposition des revenus fonciers (loi de finances n°2005-1719 du 30 décembre 2005),
  • vous pouvez imputer le déficit foncier de vos revenus locatifs bruts sur l’ensemble de vos revenus, dans la limite de 10 700 € par an.

En investissant dans l’immobilier neuf, profitez de régimes fiscaux très avantageux ! Avec les dispositifs de défiscalisation Robien et Borloo, vous pouvez défiscaliser une part importante de vos revenus locatifs, en amortissant de 50 à 65 % du prix d’achat de votre bien (frais de notaire inclus) et faire des économies d’impôts.

Taux fixe

Fixé à la signature du contrat, il reste constant sur toute la durée du prêt.

Taux variable capé +/-1% ou +/-2%

C'est un taux variable ou il est convenu que durant la première année est fixe puis ne pourra varier que de plus ou moins 1% (ou 2%) par rapport au taux initial et ceux pendant toute la durée du prêt.

Taux variable

Non fixé à la signature du contrat, il est fixe la première année puis évolue à la hausse ou à la baisse en fonction d'un indice de référence en général : eurobiror 3 mois ou eurobiror 1 ans.

Taux fixe 10 ans 12 ans 15 ans 17 ans 20 ans 22 ans 25 ans 30 ans
Excellent 0,85 % 1 % 1,16 % 1,23 % 1,31 % 1,7 % 1,7 % 0 %
Très bon 0,9 % 1,1 % 1,2 % 1,3 % 1,4 % 1,73 % 1,73 % 0 %
Bon 1 % 1,2 % 1,3 % 1,4 % 1,51 % 1,8 % 1,8 % 0 %
Taux capé 1% 10 ans 12 ans 15 ans 17 ans 20 ans 22 ans 25 ans 30 ans
Excellent 1,15 % 1,3 % 1,45 % 1,7 % 1,7 % 2,05 % 2,05 % 3,6 %
Très bon 1,35 % 1,5 % 1,65 % 1,9 % 1,9 % 2,25 % 2,25 % 3,8 %
Bon 1,55 % 1,7 % 1,85 % 2,1 % 2,1 % 2,45 % 2,45 % 4,05 %

Nos partenaires

Globalis Patrimoine - Crédit, rachat de crédit et acquisition - Arcachon - Bordeaux - Paris